< retour aux articles

Dans quel ordre brancher ses pédales d'effets ?

17 septembre 2019

Posté dans Pédales & Effets par Valerian
Dans quel ordre brancher ses pédales d'effets ?

Qui n'a pas déjà reluqué les pedalboards des guitaristes lorsqu'ils montent sur scène et ne s'est pas extasié devant ces derniers ? Tout en ne comprenant pas forcément à quoi correspond chaque pédale ou même dans quel ordre les brancher. Pas de panique ! Avec ce guide, vous allez apprendre tout ce dont vous avez besoin sur les pédales d'effets et comment les brancher à votre guitare électrique.



Les catégories d'effets

Tout d'abord, il est important de distinguer les familles d'effets de nos chères pédales d'effets pour guitare électrique. Généralement on les décomptent au nombre de trois.

- Les effets influençant le gain : ici on parle des pédales qui augmentent l'amplitude du signal envoyé. Parmi celles-ci, on retrouvera les distorsions, overdrives et fuzz, le compresseur, la Wah-Wah ainsi que les Octaveurs, pitch shifters et Whammy et enfin l'égaliseur.

- Les effets de modulation : ce sont les pédales qui vont donner de la couleur à votre son. On y trouve les Chorus, flangers et phasers, le trémolo et la pédale de volume.

- Les effets de temps : ils correspondent aux pédales de delay/echo ainsi qu'à la reverb.



Dans quel ordre les brancher ?

Dans un premier temps, si votre ampli bénéficie d'une boucle d'effets ainsi que de deux canaux, il vous faut définir si vous souhaitez utiliser la distorsion de ce dernier. Auquel cas vous brancherez vos compresseurs, boosts, wah et octaveurs entre votre guitare et votre pré-ampli. Et vos effets de modulations dans la boucle d'effets. De ce fait, ces derniers passeront dernière le pré-amp et profiter de l'overdrive de l'ampli. Dans le cas où vous ne comptez pas utiliser la distorsion, la boucle d'effets n'est pas primordiale.

Généralement, et pour tirer le meilleur de ses pédales d'effets, on va toujours suivre l'ordre suivant : Gain-modulation-temps.

Un exemple de configuration optimale sans boucle d'effets pourrait être la suivante :

Crédits: Strymon.net

Guitare -> compresseur -> Wah-Wah -> Overdrive -> Chorus -> Tremolo -> Volume -> Delay -> Reverb -> Ampli

Dans cette configuration, le fait d'avoir placé la pédale de volume juste avant le delay et le reverb vous permet de contrôler parfaitement le volume de votre signal juste avant le delay et la reverb.

Un exemple de configuration optimale avec une boucle d'effets pourrait être la suivante :

Crédits: Strymon.net

Guitare -> compresseur -> Wah-Wah -> Ampli. Boucle d'effets "send" -> Chorus -> Tremolo -> Volume -> Delay -> Reverb -> boucle d'effets "return".

Dans cette configuration, tous les effets de modulation ont été placé dans la boucle d'effets ce qui permet d'obtenir une meilleure qualité de rendu avec ces effets lorsqu'ils sont placés dans cette dernière.



Et pour les bassistes ?

Généralement le bassiste n'utilise pas autant d'effets. Il se limitera aux pédales de compressions, au noise gate ou à l'overdrive / fuzz / distortion. Cependant il existe des pédales d'effets de modulation ou de Wah-Wah adaptée pour la basse électrique. Reste au bassiste de décider si oui ou non il veut les utiliser.



Une dernière chose...

Maintenant que vous savez tout ce qu'il y a à savoir sur les pédales d'effets, vous êtes prêts à faire rugir votre guitare électrique ! Mais retenez bien une chose : vous n'êtes pas obligé de suivre les exemples que nous vous avons montré. Créez votre propre son en vous amusant à placer vos pédales à des endroits peu conventionnels. Car la musique est avant tout vecteur de créativité, amusez vous et trouvez LE son qui vous correspond en créant le pedalboard qui VOUS définit.

Retrouvez notre sélection de pédales d'effets en ligne ou dans notre magasin La Pédale.

produits associés

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris