< retour aux articles

Guitare électrique, comment choisir

25 juin 2019

Posté dans Tutos pour musiciens par Sebas
Guitare électrique, comment choisir

Il n'est pas simple de choisir sa guitare électrique dans la foultitude de modèles proposés, d'autant plus que l'on est néophyte. Voici quelques informations essentielles qui vous aiderons à sélectionner votre instrument.

Pour synthétiser, quatre éléments fondamentaux entrant en jeu dans la conception d'une guitare vont élaborer son identité sonore :

1 - le style de la caisse : Solid Body (corps plein), Semi-Hollow Body (corps semi-creux), Hollow Body (corps creux)

2 - le choix des bois utilisés pour réaliser le corps de l'instrument

3 - le choix des bois utilisés pour réaliser le manche, et la méthode employée pour relier celui-ci au corps
4 - le type et la configuration de micros permettant de transmettre la vibration des cordes à l'amplificateur

5 - d'autres caractéristiques secondaires (chevalet, cordier, frettes, verni, assemblage...) viendront exacerber ou atténuer le tempérament cardinal établi par les quatre facteurs pré-cités.



1 LE CHOIX DE LA FORME DE LA CAISSE

Une guitare Solid Body
(ex : Fender Stratocaster Standard, Gibson Les Paul Custom)

Elle possède un corps plein (sans caisse de résonance); elle est facile à prendre en main car généralement peu épaisse, et de plus facile à amplifier car peu sujette aux phénomènes indésirables type larsen.

Compatible avec tout type de micros et d'accastillage, elle est souvent versatile (Pop, Rock, Blues, Funk, Hard, Metal...)

On notera que certaines guitares électriques Solid Body sont pourvues de chambres tonales invisibles à l'oeil nu, prévues pour alléger l'instrument et lui donner une couleur acoustique.



Une guitare Semi-Hollow Body
(ex : Gibson ES-335, Fender Telecaster Thinlin)

Elle possède une conception hybride; sa caisse partiellement creusée (une poutre interne reliant le manche au chevalet solidarise la table et le dos) investit une dimension acoustique naturelle, avec en particulier des fréquences basses plus aériennes, moins denses que sur une caisse pleine. Elle est souvent pourvue d'ouies sur la table, à l'image d'un violon.

Ce type d'instrument reste plolyvalent, mais aura la bénédiction des guitaristes Rock-Blues pour son côté chaleureux et profond.Elle est en contre-partie peu prisée par les guitaristes Hard-Metal qui n'aiment habituellement pas ses basses diffuses et feutrées.



Une guitare Hollow Body
(ex: Gibson ES-175 / ES-330, Godin 5th Avenue)
Elle possède une caisse totalement creusée (d'épaisseur variable) rappellant fortement celui d'une acoustique, bien que sa conception en diffère sur de nombreux points. La guitare hollow body (ou demi caisse) peut être ou non équipée de micros.

C'est la guitare fétiche des guitaristes Jazz qui apprécient son amplitude, sa profondeur de son et son velouté. C'est un instrument qui supporte assez mal les distortions car sensible au larsen (comme une acoustique !)



2 LE CHOIX DU BOIS DU CORPS

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le choix de la ou des essences constitutives du corps d'une guitare électrique influence largement sa sonorité finale. En fonction des bois employés, la guitare aura un comportement dynamique et une réponse en fréquences spécifiques. C'est pour simplifier une question de vitesse de transmission des vibrations et d'amplitude des fréquences basses, médiums et aiguës.

Un exemple simple : tout le monde sera d'accord pour reconnaître qu'une Fender Stratocaster ou une Gibson Les Paul ont des personnalités bien distinctes, même si elles sont jouées 'à vide', Il est à noter que la qualité des essences employées, qui peut être très variable en fonction de la zone tarifaire, sera elle aussi déterminante. Il n'est pas toujours évident de ressentir les différences entre deux guitares de conceptions apparemment identiques naviguant dans des gammes de prix éloignées; votre expérience et l'habitude de votre oreille entrent en ligne de compte.

C'est la raison pour laquelle nous vous déconseillons dans le cadre d'un premier achat, d'investir dans un instrument trop onéreux, car vous n'apprécierez peut-être pas son niveau de qualité. En outre, les techniques de fabrication actuelles ont optimisé la qualité des instruments de base et on peut être très bien servi dans l'entrée de gamme (150 à 300 €).

Le choix est vaste, néanmoins la plupart des guitares électriques sont construites à partir d'essences référentes : Acajou, Erable, Aulne, Tilleul ou Frêne. Consulter le glossaire en fin de dossier pour identifier les spécificités acoustiques de chaque essence.



3 LE CHOIX DU MANCHE GUITARE

La procédure de jonction manche-corps est cruciale dans la sonorité de l'instrument; les trois méthodes fondamentales sont : manche vissé, manche collé, manche conducteur. Les différentes techniques de jointure au corps sont les suivantes:

a – manche vissé (bolt-on neck) : c'est la technique employée par Fender qui à l'origine souhaitait proposer des instruments en kit dont les différentes parties seraient faciles à remplacer.Ce mode de fixation a tendance à conférer de la brillance et de la tonicité à la guitare

b – manche collé (set neck): popularisé par Gibson puis PRS, cette technique favorise la conductivité et donc le sustain (durée de note), et ajoute un certain velouté au son

c – manche conducteur (neck-thru) : cette procédure dispendieuse est la plupart du temps réservée aux guitares haut de gamme; le manche va d'un bout à l'autre de l'instrument, étant ainsi partie intégrante du corps et assurant une transmission des vibrations optimale. Des 'ailes' sont ajoutées de chaque côté du manche (cf Gibson Firebird).

Il est reconnu que les manches de type 'neck-thru' ont tendance à neutraliser une partie des fréquences basses, exacerbant la brillance de la guitare. Les caractéristiques acoustiques sont donc hybrides entre un manche collé et un manche vissé.



Essences

Comme pour le corps de l'instrument, les bois composant le manche et la touche génèreront des résultats variés.

Pour le manche à proprement parler, les bois les plus courants sont l'Erable et l'Acajou; pour la touche, on trouve habituellement de l'Erable, du Palissandre, de l'Ebène et occasionellement du Pau Ferro.

Choisir son manche :

- Acajou-Ebène (Mahogany-Ebony): une combinaison ultra populaire dans le haut de gamme (cf Gibson Les Paul Custom); la touche en Ebène apporte via sa densité de la définition sous forme de compression naturelle, si on la compare au duo Acajou-Palissandre. L'attaque sera plus franche, les basses recentrées et les aigus plus clairs.

- Acajou-Palissandre (Mahogany-Rosewood): l'Acajou est le bois de manche le plus courant avec l'Erable, mais souvent associé avec des instruments dont le corps est en Acajou (Gibson Les Paul). Plus poreux ouvert que l'Erable, l'Acajou dispense un son chaud, moelleux avec une bonne présence des bas-médiums. Marié à une touche en Palissandre, la paire propose des aigus complexes, des basses épaisses et crémeuses , et des médiums séduisants mais pas trop punchy.

- Erable (Maple): c'est sans conteste le bois le plus usité pour élaborer les manches de guitares, du moins électriques caisse pleine (cf Fender Telecaster originale). Il pourvoie des sonorités précises, plus particulièrement dans la gamme des fréquences graves. Le milieu et haut du spectre sont bien sûr toniques et cristallins mais pas sur-prononcés comme l'on pourrait s'y attendre.

- Erable-Palissandre (Maple-Rosewood) : l'association idéale pour les guitares équipées de micros simple bobinage (cf Fender Stratocaster sixties). Complété par une touche en Palissandre, un manche en Erable devient modérément plus chaleureux et velouté, avec une brillance nouvelle sur les hautes fréquences, des basses plus généreuses et des médiums plus ouverts.

- Erable-Pau Ferro (Maple-Pau Ferro) : le Pau Ferro étant un bois plutôt dur et compact, il offre un intermédiaire acoustique entre l'Ebène et le Palissandre qui gagnerait a être connu; clarté, définition, aigus complexes, bas-médiums costauds, médiums aériens (cf Fender Stevie Ray Vaughan Stratocaster).



Diapason

Le diapason (scale length en anglais) est la longueur de vibration des cordes entre le sillet de manche et le chevalet; il a une incidence sur le son et sur le confort de jeu (l'écart entre les frettes est calculé selon un ratio variable en fonction du diapason).

A tirant de cordes égal et accordage similaire, le jeu vous paraîtra d'autant plus souple que le diapason est court.

Les deux diapasons référents sont le Gibson 24,75" et le Fender 25,50"; le premier donne en partie à la Les Paul son attaque ronde et ses basses charnues; le deuxième contribue au côté clair et claquant de la Stratocaster ou de la Telecaster.



Frettes

La plupart des guitares électriques sont pourvues de 21, 22 ou 24 frettes (deux octaves), En dehors du fait que plus le nombre de frettes est important plus le registre de notes est étendu, il est nécessaire de remarquer que cela influe également sur l'emplacement du micro manche.

Ce dernier, repoussé vers la tête avec un manche 21 frettes proposera des sonorités un peu plus graves qu'une guitare similaire équipée de 22 frettes.

La taille des frettes à son importance dans le confort général, les sensations étant différentes avec des petites (small) ou des grosses (jumbo) frettes; les premières présentent l'avantage d'optimiser l'intonation (justesse), les secondes de faciliter les tirés de cordes (bends), C'est probablement la raison pour laquelle les fabricants équipent leur guitare de frettes mediums, un intermédiaire idéal.



4 LES MICROS : conceptions et configurations

lls sont les porte-paroles de la lutherie; c'est par leur intermédiaire que les vibrations de l'instrument sont transmises à l'amplification, convertissant électro-magnétiquement le mouvement des cordes en signal électrique.

Un micro électro-magnétique est donc composé d'un aimant autour duquel est enroulé un fil de cuivre. L'aimant dont la puissance est variable agit sur la sonorité (volume de sortie, balance des fréquences); il peut être composé de divers alliages de métaux dont le plus populaire est l'AlNiCo (aluminium-nickel-cobalt).

De la même manière, l'épaisseur du fil de cuivre et le nombre de spires autour de l'aimant jouent un rôle dans le caractère du micro.

D'un point de vue historique, les premières ébauches de micros sont élaborées par George Beauchamp et Alfred Rickenbaker dans les années 1920, mais Gibson est en 1935 la première firme à produire à l'échelle commerciale un micro électro-magnétique ('The Bar') qu'elle installe à l'origine sur ses 'Hawaiian Lap Steel Guitars'; il sera dès 1936 présent sur l'ES-150 et à partir de 1938 sur certains Banjos. Adopté par Charlie Christian, le guitariste phare de l'époque, ce micro devient extrêmement populaire et fini par prendre le nom du célèbre guitariste de Jazz.

Dans les années 50, Ted McCarty président de Gibson demande à ses collaborateurs Walt Fuller et Seth Lover de réaliser un nouveau micro capable de palier aux carences de leur premier micro simple bobinage très sensible aux interférences électriques et ayant de ce fait tendance à générer des bruits paraistes, Après une année de labeur, Seth Lover dépose en 1955 un brevet pour le premier 'Humbucker' dont la conception a deux bobines permet de supprimer les bourdonnements.

Il existe donc deux types de micros aux caractéristiques bien disctinctes : les simples bobinage (single-coil) ou les double bobinages (humbuckers).

Ce guide s'adressant plutôt aux débutants, nous passerons sur les détails techniques, la préoccupation majeure étant de déterminer la configuration de micros qui sera au plus près de vos attentes : 2 micros simples (SS), 3 micros simples (SSS), 2 micros doubles (HH), 1 double et deux simples (HSS) etc.

Concrètement, un simple possède un son plus clair, plus cristallin et moins puissant qu'un double. En fonction de vos goûts, vous pourrez donc préférer tel ou tel type de combinaison, sachant qu'un micro simple ne sera pas forcément réservé aux sons clairs ou un double aux sons saturés.

Prenez le temps d'observer et d'écouter les guitares avec lesquelles jouent vos guitaristes de prédilection et suivez l'exemple.

Pour les plus perplexes d'entre vous, sachez néanmoins que les combinaisons les plus versatiles seront HSS ou HSH, et que pour obtenir de gros sons Hard-Metal, il reste préférable d'avoir un humbucker en position chevalet, celui-ci étant mieux calibré pour saturer.

La plupart des instruments entrée-milieu de gamme sont équipés de micros de qualité convenable, mais en toute objectivité, il est évident que l'installation de micros plus performants sera bénéfique.

Sans que cela soit incontournable, envisagez donc à terme une mise à jour de votre électronique dans la mesure ou vous vous sentez satisfait de la lutherie de votre guitare.

Le choix de micros haut de gamme est pléthorique, voici quelques références incontournables qui vous donneront satisfaction à coup sûr :


Micros simple bobinage :
- Fender Custom Shop Texas Special (pour Stratocaster ou Telecaster)
- Fender Custom Shop 51 Nocaster (pour Telecaster)
- Gibson P-90 Soapbar
- Seymour Duncan SSL-1 Stratocaster
- Seymour Duncan STK-T1 Telecaster (manche)
- Seymour Duncan STK-T3 Telecaster (chevalet)
- DiMarzio DP116 HS-2 Stratocaster




Micros double bobinage :
- Gibson Classic 57
- Gibson Classic 57 Plus (chevalet)
- Gibson Angus Young (chevalet)
- EMG Zakk Wylde Set (set de micros actifs spécial Heavy-Metal)
- Seymour Duncan SH-1 '59
- Seymour Duncan SH-4 JB
- Seymour Duncan SH-PG1 Pearly Gates
- Seymour Duncan APH Slash
- DiMarzio DP100 Super Distorsion
- DiMarzio DP159 Evolution (chevalet)
- DiMarzio DP158 Evolution (manche)

Pour en terminer avec l'électronique, certaines marques (comme Godin avec son modèle LGXT) proposent en plus des micros magnétiques, des guitares dotées d'interfaces piezo, MIDI ou USB.

De notre point de vue, l'adjonction d'un système piezo captant le signal à la façon d'une guitare acoustique donne d'excellents et très intéressants résultats lorsque les deux sources (magnétiques + piezo) sont mélangées et employées sur des sons clairs ou modérément saturés.

Concernant MIDI et USB, ce sont des options d'ordre fonctionnel mais qui peuvent néanmoins s'avérer pratiques pour une utilisation conjointe avec l'informatique.



5 CHEVALET FIXE (bridge, stopbar, tailpiece) ou VIBRATO (tremolo, whammy bar)

Les divers systèmes permettant d'attacher les cordes au corps de la guitare auront une incidence sur la tenue d'accord, les sensations de jeu et la sonorité à proprement parler. Pour résumer il existe deux grandes écoles, chevalet fixe ou chevalet mobile. La première alternative est habituellement composée :



chevalet Les Paul

- soit d'un binôme fixé sur le corps comprenant un cordier chargé de retenir les cordes, et un chevalet à partir duquel il sera possible d'ajuster non seulement leur hauteur par rapport aux frettes, mais aussi l'intonation à la douzième case (pour que la guitare sonne juste, il faut que la longueur de corde entre le sillet de manche et la douzième case soit équivalente à celle entre la douzième case et le pontet du chevalet; cet ajustement s'opère en modifiant la positon du pontet). Exemple > Gibson Les Paul



chevalet Telecaster


- soit d'un chevalet simple sur lequel reposent les cordes, celles-ci traversant le corps derrière le chevalet pour venir s'ancrer au dos de la guitare. Exemple > Fender Telecaster



chevalet-cordier fixe

Le chevalet-cordier fixe garanti une grande stabilité d'accord, favorise un meilleur sustain (tenue de note) et les plus avertis remarqueront que les cordes et en particulier les non filées (mi, si, sol) pourvoient un son plus ample et consistant qu'avec un vibrato flottant. Par ailleurs, vous pourrez facilement "détuner" votre guitare (accorder le mi grave en ré par exemple, façon Hard-Heavy) sans avoir à passer par un long réglage. Sur certains instruments (ex : PRS Singlecut SE Stoptail, Gibson Les Paul Junior Reissue), le cordier et le chevalet ne font qu'un.



chevalet-vibrato blocage

Pour les guitaristes plus solistes que rythmiques, la deuxième alternative sera un chevalet vibrato. Ce levier, agissant sur la hauteur de la note (basculé vers l'avant la note plonge dans le grave - basculé vers l'arrière la note monte dans l'aigu), est un bel outil très expressif si bien utilisé. Il existe des modèles à simple blocage (façon Fender Synchronized Tremolo ou Bigsby) ou double blocage (façon Floyd Rose ou Ibanez Edge).

Les vibratos double blocage offrent une grande stabilité d'accord et sont parfaits pour les Lead Guitarists dans la veine des Van Halen, Joe Satriani, Steve Vai et consorts. En contrepartie, ce type de tremolo à tendance à 'manger' un peu de sustain, de grosseur de son et donner une légère coloration métallique.



chevalet-vibrato standard

Les vibratos simple blocage dont les deux modèles emblématiques sont le Fender Synchronized Tremolo (cf Stevie Ray Vaughan ou Jeff Beck) et le Bigsby Tremolo (cf Brian Setzer) permettent d'obtenir de belles modulations et d'agrémenter votre toucher naturel, mais devront être utilisés avec modération car moins fiables que les systèmes double blocage. Ils étouffent eux aussi un peu le son, mais n'ont pas la tendance métalliques mentionnée plus tôt.



Mécaniques

Elles permettent d'ajuster la tension des cordes et sont sensées assurer une bonne tenue d'accord de votre guitare. Les modèles fermés à bain d'huile équipent désormais la quasi totalité des instruments et garantissent un réglage stable et précis.

Le ratio d'une mécanique (14:1, 16:1, 18:1) est le rapport entre le nombre de tours à 360° que doit effectuer le bouton pour que l'axe de la mécanique fasse lui même un tour complet. Plus il est élevé, plus la mécanique est sensible et précise.

Certaines mécaniques sont dites "auto-blocantes" : elles possèdent un système de verrouillage qui limite les tours de cordes sur l'axe, dont un trop grand nombre peut être à l'origine de désaccordages intempestifs.

C'est un plus, mais qui n'est pas incontournable : si vous installez correctement vos cordes sur une mécanique conventionnelle, avec un nombre de spires raisonnable (2 ou 3 maxi), en prenant garde à ce qu'elles ne se chevauchent pas, vous n'aurez à priori pas de problème.




TOUT LE CATALOGUE GUITARE ELECTRIQUE

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris