HISTORIQUE DE LA MARQUE marshall

Cette marque est une véritable légende à elle toute seule. Des décennies après l’apparition des premiers amplificateurs Marshall, elle continue de fasciner un nombre incroyable de guitaristes de tous continents en quête de décibels.
Qui n’a pas rêvé un jour de brancher sa guitare favorite sur un de ces stacks qui trônaient fièrement sur les scènes Rock and Roll les plus prestigieuses des années 70 à 80 ?
Les premières années (1962-1965)
Relater cette période n’est pas tâche facile tant la documentation s’y rapportant est pauvre. Nous savons toutefois que Jim MARSHALL, alors propriétaire d’un magasin de musique en Angleterre, s’entendait dire fréquemment que certains guitaristes tels que Pete Townshend, compositeur et guitariste leader des Who, rêvaient d’un gros son sur scène.
Il n’en fallut pas plus pour motiver Jim MARSHALL à se lancer dans l’aventure de la fabrication d’amplificateurs de guitares à lampes.
Le premier modèle à voir le jour fut le célèbre JMT 45. Celui-ci remporta un succès immédiat auprès des guitaristes en vue de la scène anglaise dont une poignée de stars telles que Jimi HENDRIX, Eric CLAPTON, Jimmy PAGE, qui marquèrent à jamais le son Rock and Roll des années 70.
La période 65-70
Du fait d’une demande croissante l’usine MARSHALL cala sa production hebdomadaire sur la base d’une quarantaine d’amplificateurs et d’une centaine de baffles.
Comme cela ne suffisait toujours pas, Jim décida de déménager pour une nouvelle usine plus spacieuse, à Bletchley.
En 1968, face à ce succès, le temps était venu, pour le constructeur anglais, d’élargir son catalogue avec de nouvelles gammes d’amplis.
De nos jours
C’est ainsi que les années qui suivirent furent riches en créations et notamment grâce à la commercialisation, en 1975 des premières têtes à transistors.
Autre fait marquant, l’apparition en 1976 du Master Volume. Celui-ci allait permettre aux guitaristes d’obtenir un taux de saturation élevé sans être contraint de pousser le volume de l’ampli dans ses derniers retranchements.
Cette innovation séduit de nombreux guitaristes de Rock and Roll à la recherche d’un son plus agressif.
C’est d’ailleurs sur ce principe que furent conçues les séries telles que JCM800, JCM2000, Valvestate au succès planétaire et plus récemment celle du nom de Code qui en train de faire des émules chez les guitaristes débutants.
Le 5 avril 2012 Jim MARSHALL s’en est allé mais comme chacun sait, ses collaborateurs continuent de faire perdurer le mythe avec le même souci d’exigence quant au son et à la qualité de fabrication dont a toujours fait preuve son créateur.

marshall ( 138 ) RÉSULTAT(S) Marshall


HISTORIQUE DE LA MARQUE MARSHALL

Prix X

à

Type d’offres

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris