HISTORIQUE DE LA MARQUE prs

Né au Etats-Unis en 1956, le précoce Paul Reed Smith construit sa première guitare électrique en 1975 à l’âge de 19 ans. Visiblement doué pour la lutherie et excellent musicien, il installe en 1976 un atelier artisanal de maintenance et de fabrication d’où sortiront environ une guitare par mois jusqu’en 1985.

Il va alors avoir l’idée géniale de proposer ses créations aux guitaristes influents du moment en venant les rencontrer lors de leurs concerts. C’est ainsi qu’il pourra collaborer avec Peter Frampton, Al Di Meola mais surtout de Carlos Santana qui va jouer un rôle déterminant pour sa carrière; peut-on en effet rêver meilleur ambassadeur que le magicien sud-américain pour qui il va réaliser un modèle signature légendaire ?

Ted Mc Carty, ancien président de Gibson, va être lui un acteur essentiel dans l’histoire des guitares PRS car il sera dès l’origine une source d’inspiration pour le jeune luthier (qui saura lui rendre hommage avec la PRS Mc Carty en 1994, suivie de nombreuses déclinaisons).

PRS acquiert une stature internationale en 1985 avec la création de sa première usine de niveau industriel, grâce aux centaines de milliers de dollars investis par Warren Esanu, un business man avisé convaincu (avec raison) de la pérennité de son placement.

Paul Reed va la même année dévoiler la CUSTOM qui demeure à ce jour sa guitare de référence : à la croisée des chemins entre les univers Gibson et Fender, la Custom défraye la chronique car en prime d’une qualité sonore exceptionnelle et d’un confort de jeu qui côtoie la perfection, elle offre aux guitaristes un niveau de fabrication et une élégance que vont lui envier tous ses concurrents de l’époque. Il faudra compter avec ce nouveau standard de la guitare électrique solid body.

Sur cette lancée, PRS va désormais introduire à une cadence infernale de nouveaux modèles, de nouvelles finitions, et évoluer en permanence, notamment en mettant au point ses propres micros et son propre accastillage (chevalets, vibratos, mécaniques…) afin de pouvoir garantir à ses clients une qualité optimale de chaque élément de l’instrument.

De 1988 à 1998, l’entreprise va se développer dans des proportions inespérées, passant d’une dizaine d’instruments par jour à plusieurs centaines par mois. L’effectif d’employés connait une augmentation parallèle passant simultanément de 45 à 110 personnes.

Mais tout le monde n’est pas ravi de ce succès ! en 2000 Gibson lance une procédure judiciaire contre PRS et réclame le retrait du marché de sa Singlecut introduite la même année; elle est au yeux de Gibson une copie non tolérable de sa Les Paul. PRS obtient gain de cause en 2004.

Paul Reed Smith entame en 2001 une phase de démocratisation de ses guitares sans toutefois remettre en question la haute qualité qui a fait sa réputation; une usine va donc être implantée en Corée et les master luthiers de la firme vont expressément former des employés afin qu’ils acquièrent le savoir-faire qui leur permettra de fabriquer des instruments irréprochables. Extrêmement bien joué ! les PRS SE coréennes sont indubitablement une référence en terme de rapport qualité-prix dans leur segment.

PRS va réitérer dans le même esprit en 2013 avec la série des S2 produites aux USA, qui sonnent tout aussi bien que leurs équivalents de la gamme standard, mais sont bien plus accessibles grâce à des finitions simplifiées moins dispendieuses (elles sont également livrées en housse et pas en étui rigide).

En finalement très peu de temps, Paul Reed Smith est devenu une icône américaine de l’industrie musicale, ayant su préserver en toute circonstance le niveau d’excellence et la créativité des débuts.
PRS produit actuellement plus de mille guitares par mois aux USA, environ 2500 en Corée, ainsi que quelques dizaines d’acoustiques et d’amplificateurs (introduits au catalogue en 2009).

prs ( 64 ) RÉSULTAT(S) Prs


HISTORIQUE DE LA MARQUE PRS

Prix X

à

Type d’offres

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris