HISTORIQUE DE LA MARQUE vox

Au milieu des années 60, de jeunes groupes tels que les Beatles, les Rolling Stones, les Yardbirds et bien d'autres marquèrent de leur empreinte indélébile le monde du blues et du Rock and Roll anglais.

Hormis leur célébrité, tous avaient un point commun : l'amplificateur de guitare VOX AC30. Ce combo équipé de 4 lampes EL84, d'une puissance de 30 watts, faisait l’effet d’une bombe auprès des pros et des amateurs et tous contribuèrent à lui forger à l’époque une solide réputation.

Mais l'histoire remonte à plus loin, plus précisément à la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque le jeune anglais, Tom Jennings, commença à réparer et vendre des accordéons dans son magasin de Datford, dans le Kent.

En 1951, après avoir fondé la société Jennings Organ Company, il mit au point une console de mixage ainsi qu'un clavier électronique qu'il baptisa Univox.

A cette même époque, il fit la rencontre de Dick Denny, un guitariste passionné d'électronique qui avait déjà conçu un modèle d'amplificateur guitare équipé d'un vibrato.

Impressionné par ce prototype, Tom proposa à Dick de l'embaucher en tant qu'ingénieur au sein de son équipe.

Cette collaboration donna naissance au célèbre AC1/15 devenu ensuite AC15, qui était un amplificateur de guitare en format combo, dont l'étage de puissance faisait appel à 2 lampes EL84.

Hank Marvin, des Shadows, fut un des tous premiers adeptes de l'AC15.

Malgré un son riche et cristallin, l'AC15 montra rapidement ses limites au niveau de sa puissance, notamment sur scène où il était problématique de jouer à volume élevé tout en gardant un son clair.

Ce problème fut solutionné en 1959, avec la mise au point de l'AC30, un combo 2 fois plus puissant, équipé de 2 hauts parleurs Celestion 12".

Un autre groupe non moins célèbre contribua aux heures de gloire de la marque VOX: il s'agit ni plus ni moins des Beatles, qui jouèrent pendant des années sur différents modèles d’amplificateurs de guitare et de basse, tels que les AC15, AC30 et AC100.

Quelques temps après, ce fut au tour des Rolling Stones de rejoindre le clan des célébrités à utiliser des amplis VOX.

En 1964, VOX, se sentant pousser des ailes, décide alors de se lancer dans la fabrication de guitares avec l'espoir de prendre des parts de marché à un certain fabricant du nom de FENDER, qui séduisait de nombreux guitaristes avec sa guitare Stratocaster.

Deux autres créations firent partie de cette époque créative, et pas les moindres. Il s'agit de la fameuse wah VOX, malmenée par Jimi Hendrix pendant des années ainsi que le pédale Tone Bender, immortalisée par Jimmy page et son tube planétaire « Whole Wotta Love ».

Tom Jennings quitta l'entreprise en 1967 et VOX fut revendu ensuite à des repreneurs successifs.

Au début des années 90, c'est Korg qui se porta acquéreur de la marque. Ce rachat donna naissance à une nouvelle gamme d'amplis du nom de Valvetronix.

Ces amplificateurs dédiés essentiellement à la guitare électrique faisaient appel à une technologie de modélisation développée par le repreneur, bien connu pour la qualité de ses synthétiseurs et de ses effets. Le succès mondial de cette gamme a d'ailleurs prouvé qu'il était possible, grâce cette gamme dite hybride, de concilier le meilleur des deux mondes.

vox ( 98 ) RÉSULTAT(S) Vox


HISTORIQUE DE LA MARQUE VOX

Prix X

à

Type d’offres

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris