HISTORIQUE DE LA MARQUE roland

Roland Corporation est la société que Ikutaro Kalehashi crée en 1972 pour devenir fabricant d’instruments de musique.

Avec une enveloppe globale de départ de 100 000 dollars et une équipe de 7 personnes, le fondateur de cette entreprise mise sur ses connaissances en électronique et son inventivité pour produire rapidement ses premières réalisations.

A la recherche de clients potentiels, il se déplace en personne au Canada, aux Etats Unis et en Europe, avec la volonté d’enregistrer des commandes, lui permettant d’engager le processus de fabrication.

Cette quête s’avère fructueuse et, de retour au Japon, Ikutaro est désormais capable d’acheter les composants de sa première boites à rythme, la célèbre TR77 à laquelle succèdent les TR33 et TR55.

Ses créations rencontrent un vif succès auprès des musiciens et le fabricant japonais, fort de cet engouement, en profite pour concevoir son premier synthétiseur monophonique: le Roland SH1000.

Le chiffre d’affaires généré au cours de la première année par Roland Corporation atteint le montant spectaculaire de 300 000 dollars.

Une telle ascension donne des ailes à Ikutro Kalehashi, qui en profite pour commercialiser d’autres nouveautés telles que les pianos EP10 et EP20, ainsi que des chambres d’écho RE100 et RE200.

Au cours de l’année 1974, la société Roland est accusée d’avoir violé un brevet déposé par un concurrent. Il s’agit d’un filtre inventé par Bob Moog, qui contraint Ikutro Kalehashi à concevoir une nouvelle version de son clavier SH3. Ce dernier, baptisé SH3A, est adopté par de nombreux musiciens, dont le célèbre compositeur Vangelis.

Le milieu des années 70 est riche en nouveaux produits, comme le prouve la sortie d’une gamme d’amplificateurs guitare à transistors, avec un effet chorus intégré de grande qualité. Le plus célèbre de cette série est le JC120 Chorus qui a la particularité de diffuser un son clair et dynamique à fort volume.

Le succès des amplificateurs de guitare JC va rendre très populaire l’effet chorus, à tel point que Roland met au point sa pédale CE1 (Chorus Ensemble), adoptée aussitôt par Andy Summers du groupe Police, qu’il utilisera généreusement dans son célèbre morceau : Walking on the moon.

L’année qui suit est également riche en nouveautés puisqu’elle compte de nombreux produits comme les pédales d’effets Flanger BF1, Equaliseur GE10 ; Overdrive OD1, Phaser PH1, ainsi que les synthétiseurs guitare GR500 et GS500.

Même constat en 1978, avec la commercialisation de l’ampli guitare Cube 40, du piano MP600, de la boite à rythme CR78 et du synthétiseur JP4.
Au fils du temps, la majorité des produits Roland rencontreront un vrai succès auprès des musiciens. Toutefois s’il en est un qui a particulièrement marqué les esprits, c’est sans aucun doute la boite à rythme TR808. Il est vrai que ses possibilités sonores et techniques sont hors norme à cette époque.
Ikutro Kalehashi ira jusqu’à inventer le standard MIDI, qui permet aux musiciens de faire communiquer plusieurs appareils électroniques entre eux.
Cette découverte révolutionnaire va permettre au fondateur de Roland de commercialiser le premier séquenceur MIDI, le MSQ700.
A cours des décennies suivantes, les créations s‘enchainent à un rythme soutenu. Sans toutes les citer, les plus célèbres restent les batteries électroniques TDK, le synthétiseur polyphonique D50, la boite à rythme Groove Box MC 3003 et le synthé guitare VG8.
Kakehashi Ikutaro est considérée comme un des créateurs les plus innovants de sa génération. Tous les musiciens s’accordent à penser que ses multiples innovations ont facilité leur travail musical tant au niveau de l’enregistrement que de leurs prestations scéniques

roland ( 319 ) RÉSULTAT(S) Roland


HISTORIQUE DE LA MARQUE ROLAND

Prix X

à

Type d’offres

En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés. En savoir plus.
J'ai compris